Histoire du musée et musée d'histoire!


Javelier, vers 1840
Dès votre arrivée au musée, vous entrez dans l'histoire de Sutton. Au rez-de-chaussée, des centaines d'artéfacts illustrent différents aspects de la vie et du développement de la région depuis le milieu du XIXe siècle, que ce soit l'agriculture, le commerce (bureau de poste, magasin général, poste de télégraphie), l'industrie (scieries, gare) et la vie domestique.


Ancien magasin général et bureau de poste, 1880.
Aujourd'hui, l'édifice abrite La Rumeur affamée.
Les diligences et un service de poste ont commencé à desservir Sutton en 1834. Le chemin de fer et le télégraphe ont suivi en 1871. Débutant péniblement à travers marécages, boisés et côteaux, le chemin de fer a entièrement modifié l'économie de Sutton, la transformant d'un coin isolé, un peu perdu, en un centre économique actif.


Première gare, vers 1880
Sa présence est d'ailleurs due à la prévoyance du maire suppléant, Asa Frary, qui a «raflé» le tracé d'abord prévu pour passer par Dunham, établissant ainsi un lien commercial avec les grands centres de Portland, Boston et Montréal.


Skieurs sur le quai de la gare, 1940
Vers 1935, les trains en provenance de Montréal amenaient les premiers skieurs, bien avant la naissance de la station Mont Sutton.

À l'étage, on trouve les premiers appareils de toutes les formes de communications mises au point à partir du début du XXe siècle : des téléphones et des éléments de l'ancienne centrale du village, des gramophones, des radios, des appareils photographiques, des caméras, des machines à écrire, des téléviseurs... et même des appareils de communication de la première grande guerre et des premiers pompiers.


Rue Principale, 1915
Quand les lignes téléphoniques firent leur apparition, l'électrification des foyers suivit de près. La radio accompagna ces innovations et la télévision devint une réalité vers 1960.



Histoire des bâtiments du musée et du restaurant À la Fontaine, sis au 30 et au 32, rue Principale Sud. Édifiés en 1895 ou 1896.



Auberge À la Fontaine. Photo : Richard Leclerc
Ce site concédé en 1802 à William Huntingdon est vendu à Elijah Billings en 1806. La pointe formée par les rues Principale et Mountain reste dans la famille Billings jusqu'à sa vente à Adolphus Greely en 1885. Elle demeure libre de bâtiment jusqu’en 1894. Les bâtiments actuels datent de 1895 ou 1896. En 1920, la propriété passe des Greely aux Curley qui l’utilisent comme résidence. Edmund Ebert l’achète en 1962. Il l’habite un temps puis la transforme en auberge. En 1984, il fonde le musée dans les anciennes écuries.

L’ancienne auberge est une excellente représentation du style Second Empire par son entrée monumentale, un porche ouvert à colonnes jumelées, et par ses lucarnes à la capucine animant le toit à quatre versants. Deux portes charretières donnaient autrefois accès aux écuries, recouvertes à la fois d’un parement de brique et de clin de bois.

Merci à Jeanne Morazain, d'Héritage Sutton, pour ces précisions sur l'histoire des bâtiments.


30 and 32 Main Street South.
Built in 1895 or 1896.

This site granted in 1802 to William Huntingdon has sold Elijah Billings in 1806. The point formed by the Main and Mountain streets remains in the Billings family until its sale to Adolphus Greely in 1885. She remains free building until 1894. The current buildings date from 1895 or 1896. In 1920, the property passes to Greely Curley who use it as a residence. Edmund Ebert bought it in 1962. He lives in a time and then converts it into an inn. In 1984, he founded the museum in the former stables.

The old inn is an excellent representation of the Second Empire style with its monumental entrance, an open porch with double columns, and dormer windows to the alcove leading the hipped roof. Two driveway gates once gave access to the stables, both covered with a facing of brick and clapboard.

Thank you to Jeanne Morazain Héritage Sutton for that.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Devenez membre du musée et triplez vos chances de gagner un certificat-cadeau de 3000 $! (English follows)

Profitez du vendredi fou pour devenir membre du musée à rabais!

Deux sujets interreliés présentés cet été au Musée des communications et d’histoire de Sutton