Le Musée de Sutton à l'orée d'une nouvelle ère!

Depuis la fondation du Musée des communications et d'histoire de Sutton par Edmund J.O. Ebert en 1984, on peut identifier quelques étapes importantes. Son fondateur avait d'abord décidé d'installer dans l'ancienne écurie des artéfacts qu'il avait amassés, portant sur l'histoire de Sutton et celle des communications. On y trouve donc des outils aratoires ou forestiers, datant d'aussi loin que l'arrivée des Loyalistes dans la région, des objets des habitations et des commerces du début des années 1900, de même que les premiers téléphones, premières radios, premiers phonographes, premiers appareils photographiques, enfin tout ce qui a un lien avec les communications, jusqu'aux années 1960.


Puis en 1998, monsieur Ebert lègue le musée et ses expositions permanentes à la ville de Sutton. Pendant ces quelques années, les responsables travaillent particulièrement à l'identification et au classement des 1200 artéfacts. Le nouveau conseil d'administration élu en 2008 et présidé par Richard Mireault réalise cependant que le nombre de visiteurs stagne. On ne vient pas en effet revisiter une expo qui ne se renouvelle pas, d'où l'idée d'organiser une première exposition temporaire, Les Canadiens passent par Sutton en train. Un succès indéniable avec ses 3000 visiteurs en quatre mois,  à raison de 8 heures d'ouverture par fin de semaine, stimulé par la présence de la Coupe Stanley et de légendes de la Sainte-Flanelle les trois derniers jours de l'exposition.


Depuis 2009, huit expositions temporaires ont été présentées. Le musée attire désormais des milliers de visiteurs chaque année, grâce à des thèmes à la fois branchés sur la région et les intérêts des visiteurs. La toute dernière, Gerald Bull, une expo canon, a fracassé tous les records, avec 3200 visiteurs! Tout cela grâce au dévouement de nombreux bénévoles. On doit cependant admettre qu'il est difficile de faire augmenter le nombre de visiteurs sans augmenter le nombre de jours et d'heures de visites. Le conseil d'administration a donc fait des demandes de subventions pour qu'on puisse engager au moins une personne qui pourrait travailler cinq jours semaines dès 2015. La pression sera ainsi moins forte sur les bénévoles et le nombre d'heures d'ouverture pourra passer de huit à plus de trente chaque semaine! Avec la prochaine expo, Sol, Suttonesstradinaire, nul doute que le Musée de Sutton atteindra de nouveaux sommets!

Richard Leclerc, président

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Devenez membre du musée et triplez vos chances de gagner un certificat-cadeau de 3000 $! (English follows)

Profitez du vendredi fou pour devenir membre du musée à rabais!

Œuvres, oriflammes et affiches à vendre